RENCONTRE avec DAVID FOEKINOS

#byclaire - 19/04/2018

A l'occasion de la Sant Jordi, le romancier français David Foenkinos sera à Barcelone pour la projection de son film "Jalouse", adapté de son roman et co-réalisé avec son frère, Stéphane Foenkinos. Pour le plus grand plaisir de La Barcelonaise, il s'est prêté à un petite interview spéciale Barcelona !

Combien de fois es-tu venu à Barcelone ? 

Je n’ai pas compté. Je suis venu de nombreuses fois, et c’est toujours un plaisir de revenir.

Et pour la Sant Jordi ? 

Je ne suis venu dédicacer mes livres qu'une seule fois, à l’occasion de la sortie de « Charlotte » en Espagne.

Que viens-tu présenter cette année ? 

Je viens avec mon frère pour présenter en avant-première le 24 avril notre film « Jalouse » qui sortira en juin en Espagne. 

Qu’apprécies-tu le plus de la Sant Jordi ? As-tu assisté à d’autres manifestations littéraires aussi populaires ? 

J’ai la chance d’être traduit dans le monde entier, alors je voyage beaucoup. J’ai vu de nombreuses choses étonnantes, mais c’est vrai qu’il y a une atmosphère toute particulière pendant la Sant Jordi. On a le sentiment que la ville entière se consacre aux livres. Et avec toutes ces roses, on dirait une sorte de Saint Valentin de la littérature. C’est merveilleux et féérique. Et d’ailleurs, cela commence à s’implanter en France.

Qu’est-ce qui rend Barcelone spéciale à tes yeux ? 

C’est une ville douce, et agréable. A la fois idéale pour les vacances, et en même temps culturelle.

Quel est ton meilleur souvenir barcelonais ? 

Mon meilleur souvenir est un voyage que j’ai fait ici il y a huit ans avec mon fils. Il avait 6 ans, et nous étions partis trois jours. C’était merveilleux. Il me parle encore de Gaudí !

 

Quelle image as-tu de La Barcelonaise ?

Elle m’a l’air décomplexée et avec du caractère. D’une manière générale, j’ai toujours plaisir à rencontrer l’équipe de mon éditeur ou celle de mon distributeur. Ils sont charmants, et savent surtout laisser du temps libre pour boire et manger.

Le film "Jalouse" sera projeté en avant première au Cinéma Verdi, le 24 avril à 21h45