De balades en sorties, La Barcelonaise rencontre des Barcelonais, de tous les horizons. Ils aiment Barcelona et livrent un petit bout de leur estil de vida. 

Ils se confient sur leur installation, leur quartier, leurs lieux préférés et partagent leur expérience.

Depuis quand es-tu une Barcelonaise ? 

Originaire de St Malo, je suis à Barcelone depuis 19 ans. Je ne me sens plus Française, même si mes racines et mon éducation sont celles qu’elles sont. En même temps, quand je suis à Barcelone, je ne me sens ni Espagnole ni Catalane. Déjà tout simplement, au quotidien, entre la langue catalane que je ne maîtrise pas complètement et les Catalans qui me prennent pour une touriste, je sens bien que je ne fais pas partie des murs ! Je suis donc une citoyenne du monde, de partout et de nulle part ! Ce qui est une force pour pouvoir s’adapter !

En plus, je suis fille de marin. Mes parents ont beaucoup voyagé, ils m’ont emmené un peu partout. J’ai l’habitude de ne pas être de l’endroit où je me trouve.

Pourquoi ?

Je ne crois pas que je sois arrivée à Barcelone par hasard. C’est la vie qui m’y a amenée. Je me rappellerai toujours ma première fois, quand j’avais 20 ans. Je venais pour une conférence, et je suis sortie du métro Plaça Catalunya, en haut des Ramblas. Il faisait chaud, il y avait du monde, il y avait de l’énergie. Je me suis dit : “J’ai envie d’habiter ici”. Mais, j’ai mis longtemps à m’y installer, car à l’époque j’avais ma propre salle de sport à Bordeaux. Puis, j’ai habité à Los Angeles. C'est à ce moment là que je suis revenue à Barcelone, pour assurer des conventions. J’ai eu l’opportunité d’y travailler en missions. Mon style a plu, car c’était une nouvelle façon de voir le sport.

J’adore l’énergie qui se dégage de cette ville. La mer, le beau temps et le cosmopolitisme font partie de l’énergie barcelonaise. En plus, il y a le côté fun de Barcelone, surtout quand on est Français. J’ai toujours l’impression d’être en vacances.

Comment s’est passée ton installation ?

Ca a été très facile pour moi de m’intégrer ici. Au niveau de la langue, ça a été un peu compliqué car je ne parlais pas un mot d'Espagnol. Je savais dire Si, No y Poco mas.

Mais finalement, ça ne m’a pas posé de problème dans mon travail, puisqu’il fallait que je sache compter jusqu’à 4-8 et dire “à droite”, “à gauche”, “devant”, “derrière” !!! En plus, les gens parlent beaucoup Français dans la zone haute de Barcelone où j’ai toujours travaillé (quartiers de Sarria, Pedralbes, Sant Gervasi)

Par contre, il a fallu que je travaille beaucoup toute seule, pour m’améliorer, afin de pouvoir tenir une conversation entière, passer à la télé et écrire mes livres. Puisque j’écris directement en Espagnol. D’ailleurs, aujourd’hui, je pense, je rêve la plupart du temps en Espagnol !

Ton quartier ?

En arrivant, j’habitais dans le Gòtico. C’est l’endroit, avec la Barceloneta, le Born et le Raval, où tu dois habiter quand tu arrives à Barcelona. Autrement, tu perds tout ! T’es en plein dans le mouvement, dans le coeur, tu respires la ville, l’ambiance et l’énergie. Mais quand tu t’installes pour de bon, il faut changer de quartier, car c’est hyper fatiguant. Tu te sens toujours comme un touriste.

Aujourd’hui, j’habite dans l’Eixample gay, et je kiffe !

Une bonne adresse ?

Tout d’abord, La Casa Tejada, qui a une Tortilla de patatas qui tue !

Dans la Carrer d’Enric Granados partie basse, il y a un petit bar à vin génial, La Cordial, sur Diputació. Un peu plus haut, Robata, un resto japonais, la déco est fantastique, on mange très bien et en plus, la musique est top. Flax & Kale de Carrer dels Tallers, et celui du Born, car ils sont flexitariens.

Il y a aussi le Petit Brot, dans le Raval, Carrer du Dr Dou, pour les fanas de cold press juice bio.

Plus hype, le Soho House, à côté du Port Veil. C’est un club privée et un hôtel. J’adore y aller pour le brunch le dimanche au Ceconni’s, pour la terrasse avec piscine, et le cinéma privé. Mais là, il faut être membre

Enfin, le Yurbban Hotel, super pour les massages… J’adore cet hôtel également pour le resto, la déco.

Comment est venu le projet de La Sala Magali ?

Quand j’ai ouvert La Sala Magali, j’ai eu envie de créer un lieu un peu à part, pour les gens qui travaillent beaucoup, qui viennent d’ailleurs et qui ont envie de faire du sport autrement. Et offrir la possibilité de venir à la journée, à la semaine, au mois. C’est aussi un lieu très cosmopolite, avec beaucoup de Français et d’étrangers de tous horizons.

Ton prochain défi ?

Mon objectif est d’ouvrir 10 salles dans 10 grandes villes : Paris, Londres, Berlin, Miami, Los Angeles, New York, entre autres. Je forme des coachs locaux à ma méthode, et une fois que ça marche, je repars.

D'ailleurs, la prochaine salle que j'ouvre est à Madrid, à la rentrée. Je vais donc vivre entre Madrid et Barcelona.

Il y a aussi l'écriture de mon 3ème livre qui est en cours !

Ton meilleur souvenir barcelonais ?

Il y en a plusieurs ! Mon mariage, l’ouverture de ma salle, le surf à Barcelona. J’ai accompli tellement de choses ici. J’y ai passé presque la moitié de ma vie, et toutes les bonnes choses qui me sont arrivées ici. Je suis vraiment heureuse depuis que j’habite à Barcelone, j’ai appris des valeurs, je me suis construite comme personne. Non seulement au niveau pro mais aussi au niveau perso. J’ai appris à me connaître.

Tes tatouages ?

Je me fais tatouer comme les Tahitiens, à chaque événements de ma vie. C’est toujours des messages très positifs. J’ai bien sûr un tatouage de Barcelone. J’ai Paris aussi. Ce n’est pas une addiction, mais à force je ne les vois plus ! Alors j’ai envie de voir quelque chose de nouveau… et encore, je me contiens !!!

M'encanta La tradition catalane que j’aime le plus est le Pan con tomate ! Je ne peux plus manger du pain tout seul… Et j’adore l’expression Poc a poc ! Ca me fait rire, et c’est aussi une philosophie, on y va tranquille ! Et bien évidemment : EL SOL !

No m'encanta C'est difficile comme question... il y a tellement de choses qui me plaisent que je ne voient plus les côtés négatifs !

La Sala Magali

Carrer de Bori i Fontestà, 5, 08021 Barcelona

à suivre sur Instagram @magalidalix

http://magalidalix.com

Retrouve ses livres Reborn et Cambia tu cuerpo (y tu vida) en 20 dias ici

Date : 14.02.2018

Magali - 44 ans - Coach Sportif, DJ et Influencer - Fondatrice de La Sala Magali