De balades en sorties, La Barcelonaise rencontre des Barcelonais, de tous les horizons. Ils aiment Barcelona et livrent un petit bout de leur estil de vida. 

Ils se confient sur leur installation, leur quartier, leurs lieux préférés et partagent leur expérience.

Sur son compte Twitter, Anabel Velez se décrit comme une lectrice invétérée, cinéphile absolue et par dessus tout melonane passionnée... Ce mois-ci, la Barcelonaise te propose de découvrir cette touche à tout éclectique : en pleine écriture de son quatrième livre, elle a déjà publié 3 ouvrages dédiés aux femmes dans l'univers du rock et aux héroïnes de BD, qu'elle nous présente dans ce portrait aux accents féministes. Originaire de Santa Coloma de Gramenet, elle te livre également ses bons plans sur Barcelone !

Peux-tu nous expliquer ton parcours ?

Je suis journaliste culturel. J'ai toujours aimé écrire. Après des études de journalisme à l'UAB, j'ai commencé à écrire pour différents médias dans le secteur musical jusqu'à mes 20 ans. Mais je me suis rapidement tournée vers la réalisation de programmes dédiés à la musique et au cinéma. J'ai également participé à un magazine pour la radio locale de Santa Coloma de Gramenet. Actuellement, je suis responsable de communication du Barcelona Film Commission et éditorialiste en chef du site web Cultura. Je suis également l'auteur de livres sur le thème du féminisme.

Tu as écris trois livres sur les femmes, super-héroïnes et femmes de la scène musicale rock. Pourquoi as-tu décidé d’écrire sur elles ?

Le premier livre Rockeras fut une proposition de la maison d'édition Ma non Troppo. Ils cherchaient une journaliste musicale spécialisée dans le rock pour l'écrire. Un collègue qui avait publié un livre avec eux a suggéré mon nom. J'étais aux anges. J'aime beaucoup écrire sur la musique car c'est une passion pour moi. Pouvoir écrire sur un sujet comme le féminisme est bien évidemment un luxe. Je pense qu'il faut donner plus de visibilité aux femmes, et ceci dans tous les domaines. Le livre "Superheroinas" est arrivé par surprise: la maison d'édition m'a demandé si je connaissais éventuellement un journaliste qui connaissait bien le monde de la BD. Je me suis proposée pour relever le défi, car je suis une véritable fan de BD et de supers héros. Il faut dire que le rôle de la femme dans le monde de la BD  est très intéressant. Il est un reflet fidèle de l'évolution de notre société. Le troisième livre "Mujeres del rock. Su historia" est le prolongement de mon premier livre qui se voulait être un guide basique. Je souhaitais plus approfondir le thème de l'histoire du rock du point de vue des femmes qui y ont contribué. La maison d'édition a été complètement emballée par cette idée...


Tu dis dans tous tes livres que les femmes ont toujours été reléguées à des rôles secondaires. Vois tu une évolution dans notre société actuelle ?

Évidemment, il y a des avancées. Nous ne vivons plus comme dans les années 50, Dieu merci ! Mais ces avancées sont minimes... Encore de nos jours, le rôle de la femme dans le monde du Rock, par exemple, est mis en doute. Alors que je présentais mes livres, je me suis entendue dire qu'il n'y avait pas assez de femmes dans le monde du rock pour en écrire un livre. Au jour d'aujourd'hui, j'en ai publié deux ! Je vous assure que j'aurais pu en écrire une encyclopédie entière ! Certaines personnes pensent encore que les femmes ne sont pas aussi douées que les hommes. On m'a également dit qu'il n'y avait pas assez de super héroïnes de BD pour en écrire un livre. Ce sont des commentaires typiquement masculins, qui nous font prendre conscience que la lutte pour l'égalité entre les hommes et les femmes est encore d'actualité. Les droits de la femme sont acquis, mais il faut rester vigilants car les représentants de la droite et de l'extrême droite sont toujours amenés à les minorer, voire les supprimer. C'est un constat qu'il est facile de faire en lisant les idées politiques de certains partis politiques en Espagne, ou bien les commentaires qui sont faits sur les femmes, leur image, leur sexualité.... Bien que nous ayons évolué, il reste encore un long chemin à parcourir.

Y a-t-il des super-héroïnes ou rockeuses qui t'ont marquées plus que d'autres ?

Il y a des rockeuses qui m'ont marquée de par leur musique, et d'autres de par leur histoire. Des femmes qui ont beaucoup souffert comme Billie Holiday. J'ai été surprise d'apprendre que de nombreuses femmes ont beaucoup souffert avant d'atteindre le succès. Qu'elles furent trompées, maltraitées, violées... En revanche, je ne suis pas étonnée qu'elles furent discriminées, car c'est encore le cas au jour d'aujourd'hui. Joan Jette et Patti Smith m'ont également marquées car elles sont infatigables et se donnent à 100%. Elles sont fidèles à leurs principes après tant d'années sur la scène musicale.
Sur la scène BD, j'aime beaucoup les nouvelles héroïnes : une fillette nerd comme Lunella Lafayette dans "Moon Girl et le dinosaure diabolique" ou bien Kamala Khan dans la Nouvelle Miss Marvel. Je crois que ce sont deux beaux exemples, qui plus est intéressants, de personnages qui évoluent dans des histoires où les femmes ne sont pas traitées comme des objets sexuels, ce qui a été malheureusement le cas durant des décennies. Des histoires comme Bad Art Girls où les femmes sont représentées comme des stars du porno m'ont horrifiée. L'histoire de Carol Danvers qui fut violée et s'est retrouvée enceinte... pour  finalement tombée amoureuse de son agresseur... qui n'était autre que son fils.. .est une des pires histoires de l'histoire de la BD ! Comme le disait très bien Gail Simone "il y a trop de "femmes en arrière-plan" mortes, torturées, violées ou assassinées que le "macho alpha" viendra venger dans le style de Charles Bronson". Beaucoup de super-héroïnes ont été un objet de désir ou bien les victimes de leurs propres histoires. Heureusement, ceci est en train de changer.


As-tu des projets ? Quel est ton prochain défi ?

J
e suis en train d’écrire un livre sur les femmes des séries télévisées. Je prends beaucoup de plaisir à la rédaction de ce livre. Je regarde beaucoup de séries et j'écris sur des profils de femmes très différents. C'est très intéressant car je découvre que les femmes ont également souffert dans le monde de la télévision. Au jour d'aujourd'hui, apparaissent des femmes influentes dans les séries de télevision, mais encore quelques années en arrière, elles n'obtenaient que des rôles secondaires de jolies filles, de petites amies, maîtresse du personnage principal, ou bien encore de victimes.

Tu vis à Santa Coloma de Gramenet. Quels sont tes endroits préférés à Santa Coloma ou à Barcelone ?

A Santa Coloma, j'aime me promener dans la Calle Major, le centre historique de la ville, assez petit mais qui a son charme. Je suis une cliente assidue du magasin de BD  Comic box qui se trouve au centre-ville. Je pars souvent me balader au parc de la Serralada de Marina qui se trouve juste à côté. A Barcelone, j'aime beaucoup la Sala Apolo pour ses concerts. Je me balade souvent dans les quartiers de Gracia et l'Eixample. Le magasin de disques Revolver est un passage obligé. Je dévalise leurs rayons et l'accueil y est toujours très chaleureux. Je suis fan de la terrasse du Museu Martim où je vais souvent avec mes amies et la Filmoteca pour visionner des classiques.


En 2/3 mots qu´aimes-tu le plus à Barcelone ? Le moins ?

J'aime beaucoup l'architecture de Barcelone, pouvoir m'y balader et découvrir les détails des immeubles rien qu'en levant les yeux. L'offre culturelle est très riche : concerts, films en VO, festivals de musique, théâtre...

Ce que j'aime le moins est la massification. J'évite le centre dès que je peux. Beaucoup de bâtiments ont été reconvertis en magasins ou restaurants de chaîne internationale et de ce fait, ont beaucoup perdu de leur charme. Les prix des loyers obligent les habitants à quitter la ville et à se loger loin de Barcelone : c'est une dure réalité.

Bibliographie :
Rockeras : las protagonistas de la historia del rock
Super-heroinas : lo que no sabias sobre las mujeres mas poderosas del comic
Mujeres del rock : su historia : cronica de las grandes protagonistas del rock 

Site web : www.culturaca.com
Twitter : @lenoreanabel

12/02/2019 #byvictoria

Anabel Velez - journaliste et écrivaine