De balades en sorties, La Barcelonaise rencontre des Barcelonais, de tous les horizons. Ils aiment Barcelona et livrent un petit bout de leur estil de vida. 

Ils se confient sur leur installation, leur quartier, leurs lieux préférés et partagent leur expérience.

Depuis quand es tu un Barcelonais ?

Je suis arrivé en Octobre 2010.

 

Pourquoi ?

Je rentrai d’un voyage de 14 mois en Asie sur la route de la soie. J’avais rencontré en Mongolie un couple de Catalans avec qui j'avais bien cliqué. Ma famille habitant dans le sud, à mon retour j’ai fait un saut à Barcelone, à la fois pour revoir ce couple et découvrir cette ville que je ne connaissais pas. J’y ai rencontré leurs amis qui m’ont conseillé de rester, alors que je cherchais un lieu d’atterrissage. Ce sont toujours mes potes et leur conseil a été précieux !

 

Comment s’est passée ton installation ?

Je suis arrivé en train avec mon sac à dos de voyage. J’avais un couchsurfing pour 4 jours à la Barceloneta chez une mamie française. Je devais trouver un travail et un appart pendant ce laps de temps. C’est ce que j’ai fait.

 

Ton quartier ?

Je vis depuis 7 ans maintenant dans le Raval. Je m’y plais car c’est un quartier d’immigrés, ce que je suis ici. Cette diversité sociale est riche, et toutes ces nationalités qui coexistent en paix est pour moi un exemple. Ça me permet de continuer à voyager en me baladant en bas de chez moi. L’image du quartier dangereux est complètement dépassée. C’est aussi la mecque du graffiti du centre ville.

 

La bonne adresse de ton quartier

Le CCCB. Un très bon musée, lieu d’expo, de conférences et de culture en général. Leur programmation est à suivre.

Tes spots préférés ?

Bar Bitacora à la Barceloneta. Le meilleur spot en qualité/prix pour manger des tapas !

Ton prochain défi barcelonais ?

Continuer à développer mon association Street Art Barcelona, à embellir les rues et les façades de la ville, notamment dans le Raval.

 

C’est quoi pour toi être un Barcelonais ?

C’est aimer la découverte, l’échange, l’ouverture d’esprit, être une personne hédoniste de manière générale. Ce n'est pas un hasard si beaucoup de voyageurs atterrissent ici. C’est aussi une ville où les gens font le choix de la qualité de vie, plus que celui de la carrière professionnelle et de l’enrichissement. 

 

 

M'encanta : La qualité de vie.

No m'encanta : Le tourisme de masse 

Retrouvez l'association d'Antoine http://www.streetartbcn.com

Suivez les réseaux sociaux @streetartbcn 

https://www.instagram.com/streetartbcn/

https://www.facebook.com/streetartbcn

le 12/02/2018

Antoine - 34 ans - Fondateur de l'association Street Art Barcelona